Recherche

Images et sentiments

PEINDRE

Comme par magie,

il s’installait

et ouvrit une porte

d’une cellule invisible

à l’intérieur de laquelle elle redevenait

une jeune fille.

 

Avec son pinceau

de mots poétiques et musicaux,

il a peint

sur le firmament de son coeur

le mot❤️Amour.

Avec sa palette

de couleurs ardentes

il l’a séduite.

BLEU…avec l’encre

de ses yeux pénétrants.

JAUNE…avec la chaleur

de son corps Soleil.

VERT…à travers ses

mots émeraudes

ORANGE…la boule de son feu

qui attise le désir

ROUGE…pour incendier sa passion,

le foyer de son coeur.

 

Le tableau terminé,

le peintre a disparu.

Seule la nuit,

avec le BLEU au coeur,

elle repeint ses mots

dans les paupières

de la mémoire

 

Dans le silence,

elle le remercie,

pour cette parenthèse

de couleur jeunesse.

qui a durée le  temps

d’un éclair,

mais qui a coloré

l’automne de sa vie.

 

La vie serait triste

sans couleur

Peingnez les yeux

de chaque jour,

les yeux du coeur

et de l’âme.

Grand MERCI au peintre.

 

 

 

 

 

 

 

Le temps ne guérit

rien du tout.

Il vous apprend

juste à vivre

avec

la tête à l’envers.

Guérir

Le ciel bleu

Qu’il est bon le réveil

quand la nuit

a effacé le cauchemar

et redonne à la vie

une paix du coeur.

 

La tempête

elle entre dans la nuit

triste et seule

Son lit ce nuage noir

Sa lumière s’est éteinte

Son coeur souffre

dans cette nouvelle noirceur

Ses yeux obèses de souffrance

coulent et font monter la marée

Sa chair vibre

de peur

c’est la tempête.

 

 

On a coupé

les veines du ciel

elles  crachent

sur l’océan

des larmes de sang.

 

 

 

I

La corneille

l’a attendu longtemps

sachant que c’était insensé

tant de couchers de soleil à rêver

déraisonnablement

deux univers si distincts

l’un de l’autre

de quelle planéte les sons

de quel lieu suprême

mystère à jamais voilé.

désormais dans le silence

elle l’aimera

espérant

qu’en voyant un coucher de soleil

qu’il volera vers elle

en pensée

Jonathan.

 

 

 

 

La lune est descendue

l’a expiée, l’a regardée

Pour

un instant

dans un silence absolu

leur regards se sont rencontrés

elle ne l’a pas reconnue

sous son masque de nuages en fumée

elle espérait autre

Aprésent

elle sait qu’on ne la verra plus

de la même façon

ses pleurs se sont transformées

en flamme.

car elle a vieillie et enlaidie

la terre.

 

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑