Volets.

« il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants ».Jean D’Ormesson.

Comme  c’est douloureux la perte d’une grande amie. On reconnaît souvent trop tard, à quel point elle nous était précieuse.

On croyais à leur présence pour toute notre vie.

Aprésent, derrière les volets, une palpable obscurité, incorrigible à tout jamais, inéluctable …triste réalité. Avec elle, partie toute une partie de la vie.

Tant de choses encore à se raconter. Tant de choses encore à partager.

Les volets restent clos. Ne plus voir ses yeux. Ne  plus entendre sa voix, suspendue à la tristesse, en silence et à la noirceur.

Un jour les volets s’ouvriront. Le soleil entrera. Les bons souvenirs permettrons d’être reconnaissante d’avoir eu cette grande amie pour tant d’années.

reposes en paix  ma douce amie.

 

 

Publicités