Recherche

Images et sentiments

Mois

novembre 2019

Être attentif aux silences qui parlent et aux mots qui écoutent.

Petit à petit,

le feu s’éteint,

dans la cheminée.

Quelque temps encore

les flammes lui communiquaient,

son ardente chaleur.

Elle a chanté, dansé ,

crié à perdre haleine,

incendiée par cette chaleur extrême.

Le feu a rongé la bûche,

il reste à peine

une braise légère

Malheureusement,

tout s’éteint, tout meure,

ce qui fut et qui n’est plus,

même plus une ombre.

Blottie près des flammes,

elle avait si chaud à l’âme.

petit à petit,

le feu s’éteint,

Elle n’a même plus d’allumette

plus rien, pour rallumer le feu.

Désormais dans la froideur de la nuit,

elle ne recherchera plus,

cette chaleur.

il faut savoir se retirer..

sans amertume,

en chérissant la belle flamme qui fut.

Réchauffer son coeur,

avec les souvenirs,

sans toutefois faire de bruit.


ce texte inspiré

par une amie courageuse,

qui a eu une peine de coeur,

et la vit dans le silence.

sûrement, elle se reconnaîtra.


 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑