Le temps a saigné

sur mon coeur

et n’a rien changé.

malgré moi,

ma chair implore encore

des nuits remplies

de mots d’amour,

et de folle passion.

mes veines brûlent intactes

sur la nuit

qui n’en finit pas de fleurir.

écrasée au fond de mon lit,

je cherche sa lumière,

je m’accroche à mon oreiller,

imaginant caresser sa peau.

j’ai compté les étoiles,

jusqu’au matin,

aucune ne m’a échappée

excepté…le temps

merci de vos visites à mon blogue.

portez-vous bien.
bisous♥️😘